CERCLUNI

30 juillet 2019

L'OBJECTIF DES ATELIERS : "cercl'atelier"

Résultat de recherche d'images pour "heureux" Image associée

Un atelier consiste a se rencontrer (moi, c'est Lydie) pour faire connaissance - recevoir un ou plusieurs massages relaxants - un rééquilibrage énergétique par magnétisme - une guidance de votre soi ... à votre domicile dans vos énergies ou le lieu de votre choix qui vous inspire : forêt, plage, site.. 

EN DÉTAIL : 

FAIRE CONNAISSANCE :

Une discussion avant la séance est nécessaire pour essayer de comprendre l'origine des mots & des maux. Agir sur la cause et non les symptômes : une approche holistique !

LES BIENFAITS DU MAGNETISME

Trop peu encore connaissent les réels bienfaits du magnétisme, sclérosés dans des croyances négatives sur la pratique.

Bercés par la toute puissance du bio-chimique, ils en ont oublié le pouvoir de l’esprit, leur propre potentiel de guérison et l’existence même de cette énergie qui les anime chaque jour!

Et pourtant…

Rappelons à juste titre que la matière est en réalité, dans l’infiniment petit, de l’information en mouvement, c’est-à-dire de l’énergie. En ce qui concerne la physique, nous émanons tous un champ électro-magnétique.

Toute l’activité physiologique du corps n’est autre qu’un champ vibratoire et énergétique constitué de milliards de particules de lumière (les fameux photons) !

 

Et le magnétisme dans tout ça ?

 Pour le dire simplement, cela permet la remise en circulation de l’énergie dans le corps, corrompue par les tensions et les émotions conflictuelles qui sont en nous ainsi que les influences négatives de l’environnement.

Le magnétisme permet de lever ces différents nœuds ou déséquilibres énergétiques et de restaurer le champ énergétique de l’être !

Débarrassé de ces différents blocages, l’être retrouve ses propres ressources naturelles et forces de guérison pour ramener l’ordre et l’équilibre en lui.

Comme la nature est bien faite et que le magnétisme reste une approche holistique, cela permet également un bien-être physique, émotionnel et mental car la remise en harmonie de l’énergie concerne aussi bien le corps que l’esprit, que le physique comme l’impalpable. Eh oui, l’équilibre énergétique favorise le retour progressif de la motivation, de l’élan de vie,  de la clarté d’esprit et de la stabilité.

Plus l’énergie est fluide et plus l’on se sent connectés à soi-même, centré. 

Bien sûr, rappelons comme il se doit que « le magnétisme ne se substitue à aucun diagnostic ou traitement médical ». 

 Et alors comment fonctionne le magnétisme ?

 L’action va permettre de disperser les surplus d’énergie et recharger les parties fragilisées ou « en panne d’énergie ». Cela permet de fluidifier l’énergie vitale dans le circuit et de renforcer le corps ou champ énergétique.

Ce sont des techniques énergétiques qui associent travail du corps et de l’esprit pour affiner ses ressentis :  (l’énergie bloquée, les vides, les énergies brouillées) et pour transmettre l’énergie. Nul n’est sans savoir le pouvoir de l’esprit, ses capacités créatrices et transformatrices dans la dimension matérielle.  On parle notamment d’énergies telluriques et cosmiques qui proviennent de l’envrionnement, canalisées pour les transmettre du massage.

 GUIDANCE AVEC LES ORACLES

Les cartes sont un véritable GPS universel, à l'écoute de vos vibrations.

L'oracle vous indique où vous en êtes, à quel endroit aller  C'est un outil d'évolution personnelle, toutes les réponses sont en nous.

C'est pouvoir changer d'angle de vue dans l'instant, d'avoir d'autres réponses que celles de votre mental et c'est ensuite à vous d'utiliser votre libre arbitre.

Les cartes ouvrent les portes de l'intuition !

LES TECHNIQUES listées sont non thérapeutiques & ne s'apparentent à aucune pratique médicale.

Les actions sont transmisent par ma bienveillance et mes propres nuances. 

Posté par DECODUBONTEMPS à 16:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , , ,


28 juillet 2019

SOUS LE SIGNE DU BIEN-ETRE & DU PARTAGE

thIRDW5GUR

ATELIERS MASSAGES & CERCLE FEMINA

Nous encourageons les personnes à prendre du temps pour elles & de s'accorder leur vie :

- Redonner conscience & confiance en ses valeurs, 

- S'accepter, valoriser ses talents et ses potentiels,

- Améliorer ses relations avec les autres et son amour de soi,

- Booster sa qualité de vie, réaliser ses aspirations profondes, ses rêves... 

 Abonnez vous aux Newsletter pour suivre les évènements.

 

Le but de l'association est de se sentir relié, encouragé, stimulé. Vous découvrirez que vous n'êtes pas seul(e), vous pouvez recevoir de l'aide, de l'inspiration ou des encouragements et vous aussi vous pouvez aider, encourager, et inspirer par votre seule présence. 

 En nous réunissant physiquement, nous pouvons nous reconnecter à notre MOI intérieur & notre sérénité. C'est un temps pour soi, un retour vers notre essence à travers le massage, l'équilibrage par la magnétisme, la parole, l'écoute,  le partage, des conseils...

 

 cercle-violet

" je ne peux rien te donner qui n'ait déjà son existence à l'intérieur de toi, je ne peux te proposer d'autres  images que les tiennes. je t'aide à rendre visible ton propre univers, c'est tout" Herman HESSE

 

soifdejoieetdebeaute

Cercluni veut faire vibrer la joie en chacun de nous, tous ensemble  !

 Contact pour des renseignements : 06.28.28.28.94

 

 

                                                        

Posté par DECODUBONTEMPS à 18:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

27 juillet 2019

MASSAGES RELAXANTS /MAGNETISME

 

ban-values-green-packaging

                         GUERIR PAR LES MAINS TOUT EN OUVRANT LE COEUR & L'ESPRIT.

 

 

 

 

1 -ATELIER MASSAGE CUIR CHEVELU (CRANE)

soins-cheveux-gras-massage-cuir-chevelu-réguler-sécrétion

 2 - ATELIER MASSAGE DU VISAGE

thWLM6AU0D

3 - ATELIER MASSAGE DES MAINS

850__650__crop__~wp-content~uploads~noesit~medias~5153236~50839948-2286576144708611-1463976135833419776-n

 

Posté par DECODUBONTEMPS à 19:36 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 juillet 2019

Comment la réflexologie faciale et crânienne va vous soulager ?

Publié le 19 juillet 2018 à 12h28Comment la réflexologie faciale et crânienne va vous soulager ? © iStock

Vous êtes régulièrement sujette aux coups de stress ? Et si vous essayiez la réflexologie faciale et crânienne ? Héritage de la médecine traditionnelle chinoise, cette technique de relaxation compte de plus en plus d'adeptes. Comment ça marche ? Quels en sont les bienfaits ?... On fait le point avec Myriam Ferron, réflexologue à Paris.  

LA RÉFLEXOLOGIE FACIALE ET CRÂNIENNE, C’EST QUOI ?

La réflexologie faciale et crânienne est une technique de relaxation manuelle, aux répercussions positives sur l’ensemble du corps. « On part du postulat que tout le corps est représenté sur le visage, explique Myriam Ferron, réflexologue. La tête contient des zones réflexes (il y en aurait pas moins de 300) qui correspondent à un organe ou à une partie du corps. En stimulant ces points spécifiques, il est possible d’atteindre et de soulager le corps dans sa globalité ». Par exemple, la commissure des lèvres correspond aux reins, l’arête du nez à la colonne vertébrale, le contour de la bouche au système digestif et l’arcade sourcilière à la ceinture scapulaire (omoplates, clavicules et sternum).

cartographie zones réflexes visage M Ferron

LES BIENFAITS DE RÉFLEXOLOGIE FACIALE ET CRÂNIENNE

La réflexologie faciale et crânienne possède de nombreuses vertus. Avant tout réputée pour ses effets calmants et relaxants, elle procure une profonde sensation de détente physique et psychique. Au-delà de son action apaisante, elle soulage également certaines douleurs : 

> Diminue les douleurs dorsales et articulaires
> Calme les migraines 
> Soulage les troubles digestifs 
> Apaise les troubles pré-menstruels et liés à la ménopause
> Active la micro-circulation sanguine

Attention : la réflexologie faciale et crânienne n’est pas reconnue par la médecine traditionnelle. Si certains maux persistent ou entraînent de vraies incapacités, une consultation avec un professionnel de santé s’impose.

COMMENT SE DÉROULE UNE SÉANCE EN CABINET ?

On trouve désormais des cabinets de réflexologie un peu partout en France. Dans son cabinet du 12ème arrondissement de Paris, Myriam Ferron recommande d’opter pour des séances de 60 minutes (70 €). « Je débute systématiquement par un entretien sur les antécédents médicaux et les attentes de mon client », indique notre experte. Installée derrière le visage de son patient (qui est allongé sur une table de massage), la reflexologue commence par exercer des pressions douces sur l’ensemble du corps, de façon à jauger l’état de la personne et apprivoiser son corps en douceur. « En début de séance, je propose toujours un exercice de respiration (3 inspirations/expirations) pour oxygéner le cerveau et les tissus », poursuit Myriam Ferron. Le travail démarre par la nuque, le haut des trapèzes, puis le visage. D’abord le front, où la reflexologue effectue des mouvements de lissage et des points de pressions sur les zones reflexes, puis le reste du visage selon les besoins du sujet. Elle descend ensuite sur les mâchoires, avant de remonter sur les sutures du cranes (les intersections entre les différents os du crane où se logent les tensions). « J’appuie en haut du front puis j’exerce des points de pression en suivant une ligne imaginaire qui descend jusqu’à la base du crâne. Cela active la micro-circulation sanguine et fait énormément de bien », précise celle qui se présente comme « une apporteuse de bien-être ». Enfin, elle termine le protocole en refaisant des points de pressions sur tout le corps.

EXERCICE DE RÉFLEXOLOGIE FACIALE ET CRÂNIENNE À FAIRE À LA MAISON

S’il est essentiel de suivre une formation pour pouvoir pratiquer correctement la réflexologie faciale et crânienne, certains gestes simples peuvent soulager immédiatement à la maison. « L’arcade sourcilière est une zone intéressante à travailler. Cela permet de détendre le haut du dos où résident les tensions liées au stress », explique Myriam Ferron. Le bon geste : les doigts alignés et du bout des doigts, on suit l’arcade sourcilière depuis le début du sourcil au niveau du nez en effectuant un mouvement de lissage sans trop appuyer. Autre manip’ : en partant de l’extrémité externe du sourcil, on pince et on soulève l’os du sourcil. A répéter pendant 10 secondes en évitant de bouger et monter ses épaules.

Posté par DECODUBONTEMPS à 11:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

18 juillet 2019

ACCEPTER SES EMOTIONS

                     7 clés pour apprendre 

Accepter ses émotions est la clé pour vivre plus sereinement. Malheureusement, notre quotidien va trop vite et nous n’avons pas bien appris à gérer nos émotions. Aussi, quand elles arrivent, nous avons plutôt tendance à les repousser, à les refouler. Si bien qu’elles finissent par déborder et gâcher notre quotidien. Et si on s’arrêtait quelques instants ? Je te propose 7 clés pour apprendre à t’accepter pleinement.

 Clé 1 – Comprendre que nous ne sommes pas parfaits

 Pourquoi avons-nous du mal à accepter nos émotions ? Parce que nous ne sommes pas parfaits. Et ça, c’est inconcevable pour beaucoup d’entre nous. « Quoi, je ne suis pas parfait ? Alors, je suis nul, c’est ça ?! »

Oui, nous ne sommes pas parfaits. Non, nous ne sommes pas nuls. Nous sommes humains. 🙂

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsPourquoi notre tendance au perfectionnisme nous empêche-t-elle d’accepter nos émotions ?

Une personne perfectionniste a une vision irréaliste de ce que devrait être sa vie émotionnelle : elle devrait ressembler à une ligne droite. En effet, un perfectionniste veut une vie heureuse où les émotions négatives n’ont pas leur place. 

C’est irréaliste ! 

La vie est un cycle. La joie et la souffrance se succèdent. Tout ne va pas toujours bien et tout ne va pas toujours mal. 

Tout comme la vie est changeante, les émotions le sont aussi. Ainsi, un jour on se sent bien et le lendemain, on peut se sentir triste, en colère… c’est la vie ! Rien n’est parfait !

 

Clé 2 – S’accorder le droit d’être humain

 « Pour se sentir bien, il faut accepter de se sentir mal »

Accordons-nous le droit d’être humain et de ressentir des émotions agréables, mais aussi désagréables.

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsAccepter ses émotions, c’est être capable de nous voir simplement comme des êtres humains, avec tout ce qu’il y a de bon, comme de moins bon. 

La prochaine fois que nous ressentirons de la colère, de la tristesse, de la jalousie ou de la culpabilité, sourions, car cela veut dire que nous sommes humains et que nous avons de la chance d’être en vie. 

Cet élan de gratitude pourra d’ailleurs considérablement augmenter notre bonne humeur. 🙂 D’une pierre, deux coups !

 

Clé 3 – Trouver le juste milieu

 Que faire quand une émotion survient ? Devons-nous l’exprimer librement tel qu’elle nous arrive ou devons-nous la contenir ? 

Quelle est la différence entre laisser libre cours à nos émotions et les refouler ? 

Accepter ses émotions ne veut pas dire laisser libre cours à nos émotions. En effet, cela peut être source de conflits lorsque nous sommes en compagnie des autres. Imaginons-nous en train de laisser libre cours à notre colère, notre jalousie, notre tristesse quand nous sommes avec nos amis, au travail… ce pourrait être dangereux pour nos relations, n’est-ce pas ?

Accepter ses émotions ne veut pas dire non plus les refouler. Autrement dit, bien qu’il ne soit pas judicieux de laisser trop libre cours à nos émotions quand nous sommes en public, nous sommes invités à le faire quand nous sommes seuls.

En fait, accepter ses émotions, c’est trouver le juste milieu. C’est reconnaitre notre émotion, mais agir en fonction de nos valeurs. En effet, nous pouvons être en colère, mais agir avec bienveillance.

 

Clé 4 – Regarder notre émotion

 

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsAccepter ses émotions, c’est « regarder » notre tristesse, notre colère, notre jalousie et « discuter » avec elle. 

Nous pouvons même les saluer : « Bonjour tristesse. Bonjour colère. » Puis, respirons calmement : « J’inspire, je vois ma colère. J’expire, je calme ma colère. »

« Accepter ses émotions, c’est les contempler d’un oeil amène, les considérer comme faisant naturellement partie de nous, donc comme étant dignes d’intérêt. » L’apprentissage de l’imperfection de Tal Ben-Shahar

Regarder notre émotion va nous amener à la vivre pleinement. Bien sûr, ce sera inconfortable au début, mais c’est la seule manière de la voir disparaitre. En effet, si nous ne la regardons pas, nous la refoulons. Or plus nous refoulons une émotion et plus elle devient forte.

C’est pourquoi pour vivre sereinement, nous sommes invités à regarder notre émotion dès qu’elle survient. Moins elle est forte et plus nous pouvons nous sentir paisibles malgré elle.

 Clé 5 – Ne pas ressasser

 Accepter ses émotions, ce n’est pas les ressasser. Autrement dit, quand nous regardons notre émotion, mais nous n’y réfléchissons pas. 

Quelle est la différence entre regarder et ressasser ? 

La différence est de ne pas rejouer sans cesse l’événement qui nous a conduits à ressentir notre émotion. 

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsEn effet, nous pouvons continuer à vivre notre journée en compagnie de notre émotion, elle finira par disparaitre, car c’est dans sa nature de disparaitre. Une émotion est éphémère. 

Quand nous ne ressassons pas l’événement qui a causé notre colère, nous arrêtons de nourrir notre émotion. Quand nous la saluons et que nous gardons confiance dans le fait qu’elle va disparaitre d’elle-même, nous ne la nourrissons pas non plus. Et, c’est seulement ainsi qu’en effet, elle pourra disparaitre.

Les personnes qui ont lu cet article ont aussi lu :  Comment s'aimer soi-même ? Mes 3 exercices préférés

À chaque fois que nous nous surprendrons, en train de nourrir notre émotion, respirons calmement et sourions : 

« Je ne suis qu’un être humain. Mon émotion est digne d’intérêt, mais je peux faire le choix qu’elle ne définisse pas mes actes. J’inspire, je vois mon émotion. J’expire, je calme mon émotion »

 

Clé 6 – Exprimer notre émotion

 

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsAccepter ses émotions, c’est aussi les exprimer.

En effet, exprimer nos émotions va nous permettre de les reconnaitre comme dignes d’intérêt. Il n’y a rien de pire pour une émotion que d’être ignorée et refoulée.

Ainsi, quand nous exprimons nos émotions, nous avons une chance de la voir disparaitre dans le calme.

Comment exprimer sainement nos émotions ? 

  • Trouvons un ami de confiance et s’il n’est pas disponible, trouvons une feuille et un crayon. 
  • Commençons par nommer notre émotion : Je suis en colère, j’ai peur, je suis triste…
  • Précisons notre émotion : Je suis en colère quand… J’ai peur à l’idée que…
  • Demandons du réconfort : Un ami aura les mots voire même les gestes pour nous réconforter. Et si nous sommes en train d’écrire, prenons le rôle de notre ami. Oui, soyons présents et bienveillants à nous-mêmes. Trouvons nous-mêmes des mots de réconfort et respirons calmement.

 

Clé 7 – Ne pas se résigner 

 

Accepter ses émotions, ce n’est pas se résigner à devenir ou à faire ce qu’elles nous disent.

Une émotion amène toujours avec elle un message. En effet, une émotion traduit la satisfaction ou non d’un besoin.

Quand nous sommes tristes, notre émotion nous invite à prendre du recul sur une situation. Quand nous sommes en colère, l’émotion traduit un manque de respect et nous pousse à l’action pour faire respecter nos limites.

7 clés pour apprendre à accepter ses émotionsNous pouvons nous sentir prisonniers de nos émotions. Et, c’est pourquoi nous préférons parfois les refouler plutôt que de les accepter.

La colère par exemple, nous la refoulons parce que nous la voyons comme synonyme de violence. Or nous sommes libres, totalement libres de vivre notre émotion, sans pour autant agir en fonction d’elle. 

En effet, nous avons le choix de reconnaitre nos émotions, de les vivre, mais aussi d’agir de manière pertinente et digne. Ce n’est pas parce que nous avons peur que nous ne pouvons pas agir courageusement. Ce n’est pas parce que nous sommes jaloux que nous ne pouvons pas agir avec bienveillance.

« Être disposé à vivre et à accepter les émotions n’implique pas que celles-ci doivent avoir le dernier mot. Si je ne suis pas d’humeur à aller travailler aujourd’hui, je peux me l’avouer, faire pleinement l’expérience de ce que je ressens, l’accepter… et aller travailler. Je n’en aurai que l’esprit plus clair en travaillant : je n’aurais pas commencé ma journée en me mentant à moi-même. Souvent, c’est quand on vit et qu’on accepte pleinement ses sentiments négatifs qu’on réussit à s’en libérer ; ils ont eu leur mot à dire, mais n’occupent pas le devant de la scène pour autant. » L’apprentissage de l’imperfection de Tal Ben-Shahar

 

Et toi, que fais-tu face à une émotion négative ? Quelle est ta clé préférée ? 

Posté par DECODUBONTEMPS à 19:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,


10 juillet 2019

* LES EMOTIONS

65881343_1642224742576260_9107127123490897920_n

53231532_830892500605382_8904810142097211392_n 

Comprendre notre relation face à nous même, face aux autres... nos colères, nos joies, frustrations, mal être ou bien être...

"NOS ÉMOTIONS SONT LE LANGAGE DE LA VIE"

Toute la vie est animée par une énergie unique et fantastique, merveilleusement utile !

- la paix à des moments de stress

- la force à des moments de faiblesse

- le pardon à des moments de colère

- le courage à des moments de peur...

 

 citation2

Choisissez d'ETRE VOUS !

Vous êtes le seul maître de votre vie.

- Nous allons nous connecter à  nos sens qui sont nos antennes vers notre cheminement personnel au coeur de notre sphère émotionnelle.

- ÊTRE en  confiance avec notre boussole interne : l'intuition.

-  Développer notre plein potentiel en relançant et rééquilibrant notre énergie vitale grâce à nos radars (chakras) !

- Aller à la rencontre de ses blessures émotionnelles pour soulever se qui bloque une situation.

                                              Un déclic peut suffire... la vie reste un apprentissage.

                                                                        Osez votre vie !

 

 

 54215008_2220330884696729_923890685625499648_n

                                 

 

 

Posté par DECODUBONTEMPS à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

23 juin 2019

CE QUE NOUS TAISONS, LE CORPS LE TRANSFORME EN SYMPTÔMES

 

L’anxiété , les émotions et le stress sont des facteurs mentaux qui peuvent avoir une influence  sur l’apparition d’affections et de problèmes physiques. Nous devons donc apprendre à les gérer convenablement pour éviter de plus gros problèmes de santé.

La combinaison du corps et de l’esprit est si intime et essentielle que nous devrions faire plus attention à ce monde émotionnel que nous négligeons tant quotidiennement.

Car, que vous le croyez ou non, tout ce que l’on tait peut finir par nous rendre malade.

Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes :

L’investigation psychosomatique (la relation entre la médecine et la psychologie ) a des décennies de recherche et ds très intéressantes analyses qui sont publiées très régulièrement dans des magasines comme le Journal of Psychosomatic research.

De même, des entités comme la American Psychosomatic Society nous rapportent régulièrement les dernières découvertes concernant ce lien direct entre la biologie et le monde émotionnel.

Dans cet article, nous vous ferons découvrir les axes de base qui structurent cette discipline, et dont nous devrions tenir compte quotidiennement.

Le stress, les émotions, l’anxiété et tout ce que nous taisons au cours de notre vie peut avoir de graves effets secondaires.

 

Ce qui nous taisons engendre des blocages émotionnels et des blessures dans notre corps

Il y a peu de temps, une conférence TED (Technology, Entertainment and Design) a attiré l’attention de beaucoup de personnes. La psychologue a surpris tout le monde en apportant un verre d’eau dans sa main.

Les gens qui assistaient à a conférence ont tout de suite pensé qu’elle allait parler du concept classique du verre vide et du verre plein. Mais son intention était complètement différente…

Elle est allé vers le public et lui a posé la question suivante : Combien pensez-vous que ce verre d’eau pèse?

Les réponses ont été multiples et la plupart d’entre elles plutôt bonnes. Toutefois, l’explication qu’a donnée cette professionnelle en psychologie émotionnelle fut bien plus intense.

  • Le poids du verre dépendra du temps pendant lequel je vais devoir le porter.
  • Il ne se passera rien si je le tiens pendant cinq minutes. Mais, si je le porte pendant deux heures, mon bras se fatiguera et il finira sûrement par tomber.
  • C’est la même chose avec le stress. L’effet de cette émotion ne cause pas d’effets secondaires si nous la supportons pendant un temps relativement court. Mais si nous la supportons pendant des semaines et des mois, nous finirons par tomber malade.

Que sont les maladies psychosomatiques ?

  • Imaginons maintenant que nous avons un collègue de travail qui nous critique en permanence dans notre dos. Ce n’est pas quelque chose de ponctuel, mais son comportement est récurrent au point que cela devient une habitude et crée un environnement de travail très négatif.
  • Si nous taisons tout ce que nous ressentons pendant des mois, toute cette émotion cachée créera des effets sur notre santé (c’est comme porter le verre d’eau à bout de bras pendant des mois).

Une maladie psychosomatique, c’est lorsque l’esprit (psiché) crée une altération sur le corps (soma). 

Cette réalité est si courante que l’on croit même que certaines maladies physiques peuvent s’aggraver à cause de facteurs mentaux comme le stress et l’anxiété.

  • On croit, par exemple, que des affections comme le psoriasis, l’eczéma, les ulcères à l’estomac, l’hypertension artérielle et les nombreuses maladies du cœur peuvent se déclarer à cause de problèmes psychosomatiques comme le stress ou l’anxiété.
  • Il faut aussi savoir qu’il existe beaucoup de différences individuelles. Chacun d’entre nous peut affronter un fait ponctuel d’une manière différente.

Effets physiques de tout ce que nous taisons quotidiennement

Quand quelque chose nous dérange et que nous ne le gérons pas bien, notre cerveau la transforme en une émotion négative avec des conséquences biologiques.

Il augmente l’activité des impulsions nerveuses pour libérer des neurotransmetteurs déterminés comme l’adrénaline.

Ce neurotransmetteur, avec le cortisol, qui augmente aussi notre flux sanguin, peut générer la chose suivante :

  • Les blocages émotionnels, le stress et l’anxiété affectent l’activité de certaines cellules du système immunitaire, et nous sommes donc plus vulnérables aux maladies.
  • L’augmentation de la fréquence cardiaque. 
  • La sensation de nausées. 
  • Les tremblements. 
  • La transpiration. 
  • La bouche sèche. 
  • La douleur de poitrine. 
  • Les maux de tête.
  • Les douleurs d’estomac. 

Comment faire face aux troubles psychosomatiques ?

S’il est évident qu’aucun d’entre nous n’a reçu de formation en matière de gestion émotionnelle, il est nécessaire de prendre conscience de certaines choses :

  • Nous devons utiliser l’assertion : dire ce qui nous dérange sur le moment et pas quand c’est trop tard.
  • Ce que nous taisons nous rend malade. C’est quelque chose que nous devons savoir. Les émotions négatives sont dangereuses pour la santé et nous devons savoir les gérer.
  • Nous devons pratiquer la sincérité émotionnelle au jour le jour avec respect et assertion. Sachez que mettre des limites face ce qui ne vous plaît, ce qui vous fait du mal ou qui altère votre personne, est un droit primordial, et personne n’est égoïste lorsqu’il dit stop.
  • Consacrez entre une et deux heures par jour pour vous-même. Promenez-vous, pensez à vous, pratiquez vos loisirs ou tout simplement, profitez de ces moments seul avec vous-même.

Souvenez-vous que face à n’importe quel symptôme, n’importe quelle gêne, comme de mauvaises digestions, de la tachycardie ou des nausées, il est important de consulter un médecin pour contrôler toutes ces affections.

Source Ce que nous taisons, le corps le transforme en symptômes :  amelioretasante.com

Posté par DECODUBONTEMPS à 09:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

L ART DE LIBERER LES TENSIONS

Lorsque arrive une situation difficile à gérer, une perte, une déchirure, une dispute ou autre complication relationnelle, ce sont de beaux cadeaux pour nous montrer quel est notre degré d’acceptation et notre capacité à nous aligner pour la gérer au mieux.

C’est un moyen rapide de voir si les blessures d’âmes sont encore éveillées, si la paix est imperturbable où si, au contraire, à la moindre contradiction, il y a de grosses émotions qui se présentent.

L’adaptabilité est liée à la tolérance, à l’amour, à la joie de vivre des situations différentes avec l’assurance d’être toujours au bon endroit, au bon moment. Ceci engendre un bien-être régulier.
Bien sur il peut y avoir une émotion qui se manifeste, et alors, la paix reprend sa place naturellement car elle est installée.

Par contre, si ce sont les émotions ou les peurs qui dominent, il y a plutôt contrariété, offuscation, gêne, mépris ou déni, tristesse ou encore colère, tout un panel de sensations qui mettent mal à l’aise et jouent sur notre état de santé.

Quelle émotion de peur peut se présenter en cas de situation très perturbante ?
A chacun de répondre en écoutant bien ses ressentis.

Quelques pistes : peur de ne pas être aimé, peur d’être rejeté ou abandonné, peur de manquer ou frustration, peur d’être dévalorisé ou non reconnu.
Peur de gêner, peur de souffrir, peur de devoir se montrer, peur de demander, peur d’être reconnu(e), peur de devoir tout gérer, peur de la solitude, peur de l’échec, peur de l’inconnu…

Et puis, quel est le niveau de tolérance ? Niveau d’acceptation, de compassion, de connaissance exact des faits…

Quels sentiments et émotions se présentent ? Frustration, jalousie, échec, injustice, trahison, colère, rancune ou rancœur, impuissance…

Quels que soient ces barrages à l’expression de l’amour authentique, nous avons toujours le moyen de les lever.

1er point : comprendre que si nous vivons cela, c’est que des parties conscientes ou inconscientes l’ont créé et toujours dans un but d’expérience de la dualité et de leçon d’alignement au soi.
Ce n’est pas évident du tout…  et pourtant, tout est juste même le plus difficile à vivre.

Reconnaitre sa responsabilité de co-créateur et de co-attracteur est essentiel. Tout émane de soi et donc une bonne base est de stopper d’accuser les autres.
Chacun est responsable à 100% de ses créations et attractions et nous n’avons de pouvoir que sur notre capacité à gérer ces pensées et émotions pour libérer ou amplifier, détruire ou construire…


Alors, si le besoin se manifeste, il est conseillé d’aller libérer ces maux intérieurs.

Posté par DECODUBONTEMPS à 09:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 juin 2019

LES ENERGIES DE LA NATURE

La nature est tout autour. Tout le monde sait ça. Mais ce que l’on ignore, c’est que la nature détient les réponses à toutes les questions qui la concernent. Et vous pouvez accéder à toutes les connaissances dont vous avez besoin, directement à partir de la nature. Ne voudriez-vous pas apprendre comment la nature est organisée et comment vous pouvez obtenir des réponses directement de la source?

Lorsque j’ai créé mon premier jardin, je posais des questions sur les « intelligences de la nature ». Que sont les intelligences de la nature?

« La magie est une ouverture soudaine de l’esprit aux merveilles de l’existence. C’est un sentiment qu’il y a beaucoup plus dans la vie que nous ne reconnaissons habituellement; que nous ne devons pas être confinés par les vues limitées que notre famille, notre société, ou bien nos propres pensées habituelles nous imposent: la vie contient de nombreuses dimensions, profondeurs, textures et significations qui s’étendent bien au-delà de nos croyances et concepts familiers.  » … John Welwood

Nous sommes entourés par les intelligences de la nature. C’est comme ça que la nature fonctionne. Ces intelligences ne sont pas corporelles et pourraient être appelées « Energies de la Nature ». Certaines personnes sensibles « voient » les énergies de la nature sous des formes avec lesquelles cette personne est familière. Mais la plupart des gens (y compris moi-même) ne voient pas les intelligences de la nature. D’après ma propre expérience, je ne ressens rien quand j’ai commencé à travailler avec les intelligences de la nature, mais maintenant je le fais. J’ai des sentiments forts (d’énergie) lorsque je me connecte aux intelligences de la nature. Je soupçonne que l’énergie a toujours été présente, mais je devais m’habituer pour la ressentir réellement.

Les intelligences de la nature sont structurées en deux grandes catégories: les dévas et les esprits de la nature.

Dévas

Lorsqu’un bâtiment est construit, la première étape doit être conçue et planifiée par un architecte. Lorsque les murs et les planchers sont ajoutés, les travailleurs de nombreuses compétences accomplissent de telles tâches.

La nature fonctionne de la même manière. Chaque plante, arbre, fleur et animal a un « architecte » qui contient toutes les informations et le design pour cette espèce. À travers le temps, les personnes qui étaient conscientes des intelligences de la nature ont appelé de tels architectes « Devas ». Ainsi, vous avez la deva de la tomate et la deva du séquoia, la deva du géranium et la deva de l’olive.

Le Deva de la Tomate détient le « plan » complet pour tous les plants de tomates. Les informations sur les plants de tomates (en tant qu’espèce) sont détenues par les Deva. Il n’y a qu’un seul Deva de la Tomate.

Esprits de la nature

Tout comme vous avez des centaines de travailleurs qui construisent une structure en utilisant le plan détaillé de cette structure, de nombreuses intelligences de la nature « plus petites » travaillent avec les plantes et les animaux individuels. Ces intelligences de la nature ont été appelées de nombreux noms différents (tels que « énergies de la nature »), mais je préfère le nom « esprits de la nature ».

Ces esprits de la nature savent exactement ce que chaque individu de n’importe quelle espèce a besoin, en ce moment, à son emplacement. Vous pouvez considérer les Dévas comme étant « globaux » alors que les esprits de la nature sont « locaux » et travailler avec des plantes individuelles (ou des zones individuelles). Et oui, vous pouvez communiquer avec les Dévas et les esprits de la nature. C’est pratique, facile et amusant!

Qui peut communiquer avec la nature?

Cela ne demande à personne d’être « spécial » pour faire cela. Tout comme l’air est disponible pour tout le monde et vous n’avez pas besoin d’être spécial pour accéder à l’air, la « disponibilité » des esprits de la nature est là pour tout le monde.

Sérieusement! Les esprits de la nature veulent que vous communiquiez. Quand un humain reconnaît l’existence des esprits de la nature et ouvre la communication, ils se réjouissent. En réalité, ce qui est le plus nécessaire à l’heure actuelle, c’est un partenariat et une communication entre les intelligences de l’humain et de la nature.

Et vous pouvez le faire! Oui, vous pouvez. Vous pouvez utiliser un processus consistant à poser des questions à votre corps, à poser des questions aux intelligences de la nature. Mais il y a une mise en garde…

Vous devez savoir à qui demander et demander d’ouvrir la communication. Lorsque vous posez des questions à votre corps, vous répondez toujours aux questions (et vous êtes toujours connecté), mais les intelligences de la nature doivent être reconnues et une « session » ouverte lorsque vous posez des questions. Ils ne refuseront pas – c’est juste la façon dont les choses sont faites. Vous ne commencez pas simplement à parler avec quelqu’un dans la rue, par exemple. Vous faites d’abord une reconnaissance (en disant bonjour) et en demandant la permission. Si une personne est occupée, elle refuserait. Même processus. Vous demandez la communication et ensuite testez (oui / non) si vous pouvez continuer. Je n’ai jamais eu un « non ».

(La seule façon dont je peux imaginer que vous obtiendrez un « non » est si vous étiez vraiment distrait, pensant à autre chose et non présent. Il est bon d’être concentré.)

Pourquoi se connecter avec les « Intelligences de la Nature »

Lorsque vous vivez et travaillez avec les intelligences de la nature, tout ce qui vous entoure guérit et s’équilibre. En t’incluant. Toutes les réponses que vous recevez des intelligences de la nature serviront toujours à augmenter l’énergie vitale. Partout où vous regardez, vous voyez le bénéfice d’une énergie vitale accrue.

Toute nourriture cultivée avec ce processus de travail avec les intelligences de la nature a beaucoup plus d’énergie vitale que tout ce qui provient de fermes industrielles. Vous êtes imprégné d’énergie vitale, votre terre d’infusion d’énergie vitale et vous commencez à savourer une vie paisible et prospère. Qui voudrait vivre autrement?

Posté par DECODUBONTEMPS à 09:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 mai 2019

MAL A DIT & EMOTIONS

Maladie = « le mal qui a dit » ! Le lien entre nos émotions et maladies

 

Le point de vue yogique est de regarder le corps comme un instrument de développement spirituel. Comme chaque instrument notre corps a ses propres règles et son langage. C’est seulement par l’ignorance que nous ne pouvons (ou ne voulons) pas entendre et comprendre ses messages. Il est devenu normal aujourd’hui de réagir sur une maladie ou une douleur avec une action repressive. Et si on essayait par un système de « décodage corporel »  trouver la cause d’une maladie qui se trouvent toujours dans le psychisme ?

 

 

Les étapes de formation d’une maladie

  

Dans son œuvre,  Ashtanga Hridaya Samhita (7ème siècle), Vabghata  évoque six stades du développement d’une maladie :

 

 y1. Psychique : le stade causal, quand le déséquilibre apparaît au niveau du subconscient. Ce déséquilibre est lié à une conception de l’ego en interaction avec le monde extérieur

2. Énergétique : le déséquilibre du système des canaux énergétiques (nadis).

3. Neuroendocrinien : le dysfonctionnement du système neuroendocrinien (le déséquilibre apparaît au niveau du corps physique ;

4. Endotoxique : le développement des toxines dans les différentes parties du corps ;

5. Visible symptomatique : l’apparition des symptômes cliniques de la maladie ;

6. Terminal : la destruction de l’organe malade.

Il n’est pas difficile de déduire auxquels des ces six stades la médecine occidentale intervient dans la plupart des cas. 

 

On voit ici que les symptômes qui apparaissent au niveau du corps sont les derniers cris du système pour se faire apercevoir. Et en réponse à ce crie le plus souvent on essaye de faire taire le corps au lieu de lui être gratifiant.

 

 

Dictionnaire des maladies 

 

Il existe aujourd’hui tout un ouvrage composé par Jacques Martel “Le grand dictionnaire des malaises et des maladies” qui permet de comprendre nos états intérieurs en faisant des observations extérieures. Ce livre est une sorte de guide pour comprendre ce qui se joue et de faire remonter en surface les choses que nous pourrions avoir tendance à refouler, ou à ne pas vouloir apercevoir. Toutes les émotions que nous refoulons à l’intérieur de nous-même parce que nous ne pouvons pas ou ne voulons pas les verbaliser, peuvent se cristalliser dans différentes parties du corps ou se manifester à travers tel ou tel problème corporel.

   

La panique peut provoquer des diarrhées.

 

La colère retenue ou la rancune : une crise de foie.

 

La difficulté à trouver ou à prendre sa place peut provoquer des infections urinaires à répétition.

 

Quelque chose qu’on ne veut pas entendre ou quand on ne s’écoute pas : des otites, douleurs d’oreilles.

 

Quelque chose qu’on n’a pas osé dire, qu’on a ravalé : des angines, des maux de gorge.

 

Un refus de céder, de plier, d’obéir ou de se soumettre : des problèmes de genoux.

 

Peur de l’avenir, peur du changement, peur de manquer d’argent : des douleurs lombaires.

 

Intransigeance, rigidité : des douleurs cervicales et nuque raide.

 

Conflit avec l’autorité : des douleurs d’épaules.

 

Quand on prends trop de choses sur soi : également douleurs d’épaules avec une sensation d’un fardeau.

 

Affronter une situation ou une personne sans se permettre de s’exprimer : des douleurs dentaires, aphtes, abcès.

 

L’incapacité d’avancer : des douleurs dans les pieds, les chevilles.

  

La colonne vertébrale est aussi un merveilleux terrain d’investigation de toutes nos émotions refoulées ! Illustration tirée du livre de R.Fiammetti : les cartes du langage émotionnel du corps avec un “décodage de notre dos”.

 

 Fiammetti corps mal a dit yoga&vedas

55744409_10157736903214240_5210862960133537792_n

 

 

Quelques extraits du livre de Jacques Martel 

 

 

Foie 

Le foie représente les choix,  la colère, les changements et l’adaptation. On peut souffrir du foie quand on ne parvient pas à s’adapter à des changements, professionnels ou familiaux.

Difficultés d’ajustement à une situation.

Sentiment de manque continuel ou peur de manquer.

Colère refoulée.

Personnes sujettes aux maladies du foie : les personnes qui critiquent et qui jugent beaucoup (elles-mêmes et les autres) et/ou qui se plaignent souvent.

 

Vésicule biliaire 

La vésicule biliaire est en rapport avec l’extérieur, la vie sociale, la lutte, les obstacles, le courage. Se battre. Esprit de conquête.

Se faire de la bile, s’inquiéter, s’angoisser.

Sentiment d’injustice. Colère, rancune.

Se sentir envahi, empiété sur son territoire par une personne autoritaire.

Agressivité rentrée et ruminante, mécontentement retenu.

Se retenir de passer à l’action. Difficultés à faire un choix, de peur de se tromper.

 

Glande thyroïde 

Profonde tristesse de ne pas avoir pu dire ce qu’on aurait voulu.

Sentiment d’être trop lent par rapport à ce qu’on attend de nous.

Impuissance, sentiment d’être coincé dans une situation, être devant un mur, dans une impasse. Être bloqué dans la parole ou dans l’action, être empêché d’agir.

Pas le droit de parler, de s’exprimer. Ne pas se sentir écouté. Difficultés à s’affirmer.

Une déception ou une injustice n’a pas été « avalée » et est restée en travers de la gorge.

 

Hernies 

De la détresse implose à l’intérieur et demande à être libérée.

Désir de rompre ou de quitter une situation où on se sent coincé, mais où l’on reste par peur de manquer de quelque chose, généralement du matériel.

Auto-punition parce qu’on s’en veut, incapacité à réaliser certaines choses qu’on voudrait.

Frustration de travailler dur, se sentir poussé à aller trop loin, ou essayer d’atteindre son but d’une manière excessive, qui en demande trop. Une poussée mentale (de stress) essaie de sortir.

Mais en plus, le lieu où siège l’hernie indique son message émotionnel de manière plus précise et complémentaire : 

 

Hernie inguinale (dans l’aine) : difficulté à exprimer sa créativité, secret que l’on renferme et qui nous fait souffrir. Désir de rompre avec une personne qui nous est désagréable, mais avec laquelle on se sent engagé ou qu’on est obligé de côtoyer. On aimerait sortir, s’extirper de cette situation.

 

Hernie ombilicale : nostalgie du ventre de la mère où tout était facile et où se sentait totalement en sécurité. Refus de la vie.

 

Hernie discale : conflit intérieur, trop de responsabilité, sentiment de dévalorisation, ne pas se sentir à la hauteur de ce qu’on attend de nous, projets et idées non reconnus. La colonne vertébrale représente le soutien. Besoin d’être appuyé, soutenu, mais difficulté ou impossibilité de demander de l’aide.

 

Hernie hiatale : se sentir bloqué dans l’expression de ses sentiments, de son ressenti.

Refouler ses émotions. Tout vouloir diriger, ne pas se laisser porter par la vie mais la contrôler.

 

Genoux 

Douleurs aux genoux, genoux qui flanchent, genoux qui craquent, douleurs aux ménisques : refus de plier, de se « mettre à genoux » (de se soumettre) de céder, fierté, ego, caractère inflexible ou au contraire, on subit sans rien oser dire, on s’obstine, mais nos genoux nous disent que nous ne sommes pas d’accord avec cette situation.6

Difficultés à accepter les remarques ou les critiques des autres.

Problèmes avec l’autorité, la hiérarchie, problèmes d’ego, d’orgueil.

Devoir s’incliner pour avoir la paix.

Ambition réfrénée ou contrariée par une cause extérieure,

Entêtement, humiliation.

Culpabilité d’avoir raison.

Colère d’être trop influençable.

 

Peau

Les maladies de peau ont très souvent, à l’origine, un conflit de séparation mal géré, une séparation mal vécue, soit par la mère, soit par l’enfant, ou la peur de rester seul et un manque de communication. Séparation aussi envers soi-même : dévalorisation de soi vis-à-vis de l’entourage. Porter trop d’attention à ce que les autres peuvent penser de nous.

 

Eczéma

Anxiété, peur de l’avenir, difficultés à s’exprimer.

Impatience et énervement de ne pas pouvoir résoudre une contrariété.

Séparation, deuil, contact rompu avec un être cher.

Chez les enfants, l’eczéma peut résulter d’un sevrage trop rapide ou d’une difficulté de la mère à accepter que son enfant ne soit plus « en elle ». Sevrage de l’allaitement ou reprise du travail de la maman et culpabilité non exprimée, mais que l’enfant ressent et somatise ainsi. Querelles ou tensions dans la famille, que l’enfant ressent. Insécurité.

 

Acné 

Manière indirecte de repousser les autres, par peur d’être découvert, de montrer ce qu’on est réellement, parce qu’on pense qu’on ne peut pas être aimé tel que l’on est. Puisqu’on se rejette, on crée une barrière pour que les autres ne nous approchent pas.

Refus de sa propre image, de sa personnalité ou de sa nouvelle apparence.

Honte des transformations corporelles.

Difficulté à être soi-même, refus de ressembler au parent du même sexe.

 

Psoriasis 

Personne souvent hypersensible qui n’est pas bien dans sa peau et qui voudrait être quelqu’un d’autre. Ne se sent pas reconnue, souffre d’un problème d’identité. Le psoriasis est comme une cuirasse pour se défendre.

Besoin de se sentir parfait pour être aimé.

Souvent une double conflit de séparation, soit avec deux personnes différentes, soit un ancien conflit non résolu, réactivé par une nouvelle situation de séparation.

Se sentir rabaissé ou rejeté, à fleur de peau.

Se protéger d’un rapprochement physique, ou protéger sa vulnérabilité, mettre une barrière.

 

Bras

Il y a de nombreuses causes émotionnelles liées aux douleurs et aux problèmes de bras.

Les bras sont le prolongement du coeur et sont liés à l’action de faire et de recevoir, ainsi que l’autorité, le pouvoir.

Les douleurs aux bras peuvent être liées à de la difficulté à aimer ce que je dois faire. Se sentir inutile, douter de ses capacités, ce qui amène la personne à se replier sur elle et à s’apitoyer sur ses souffrances.

Se croire obligé de s’occuper de quelqu’un.

Ne pas se sentir à la hauteur lorsqu’on est le « bras droit » de quelqu’un.

Difficulté à prendre les autres dans ses bras, à  leur montrer de l’affection.

S’empêcher de faire des choses pour soi-même, parce qu’on se souviens des  jugements négatifs et des interdictions durant  l’enfance, ce qui était blessant.

Ne pas se permettre de prendre ou je regretter d’avoir pris quelque chose, ou de penser avoir obtenu quelque chose sans le ne mériter.

Se rapporter au fait d’avoir été jugé par ses parents.

Vouloir emprisonner quelqu’un dans ses bras pour l’avoir sous contrôle, mais avoir dû le laisser s’envoler, et ne plus pouvoir l’aimer et le protéger (un enfant, par exemple).

Vivre une situation d’échec, devoir baisser les bras.

 

Epaules

La fonction première des épaules est de porter. Les épaules portent les joies, les peines, les responsabilités, les insécurités.

Le fardeau de nos actions et tout ce qu’on voudrait faire, mais qu’on ne se permet pas, ou qu’on n’ose pas.

On se rend responsable du bonheur des autres, on prend tout sur soi, on a trop à faire, on se sent écrasé, pas épaulé, pas soutenu.

Douleurs possibles aussi quand on nous empêche d’agir, ou que l’on on nous impose des choses.

Lorsqu’on vit une situation dont ont ne veut plus, on désire passer à autre chose, mais le manque de confiance en soi nous bloque.

On manque d’appui, on manque de moyens. On ne se sent pas aidé.

Une personne chère ou l’un de nos parents vit de la tristesse et on aimerait prendre son chagrin et ses problèmes pour l’en libérer.

Colère retenue contre un enfant ou une autre personne qui se la coule douce alors qu’on ne se donne même pas le droit de prendre un temps de pause.

Au travail ou à la maison, avec son conjoint, on se sent dans l’obligation de se soumettre, on se sent dominé sans oser réagir.

On vit de l’insécurité affective (douleur épaule gauche) ou de l’insécurité matérielle (douleur épaule droite).

Épaules rigides et bloquées sont signe d’un blocage de la circulation de l’énergie du coeur, qui va vers l’épaule, puis vers le bras, le bras donne (le bras droit) et reçoit (le bras gauche).

Ce blocage d’énergie est souvent retenu dans une articulation ou un tissu (capsulite, bursite).

L’énergie doit circuler du coeur vers les bras pour permettre de faire, de réaliser ses désirs.

On porte des masques, on bloque ses sentiments, on entretient des rancunes (douleurs dans les trapèzes, surtout à gauche). parfois envers soi-même.

On paralyse ses épaules pour s’empêcher d’aller de l’avant, de faire ce qu’on aimerait vraiment. On prend le fardeau sur soi plutôt que d’exprimer ses demandes et ses ressentis, de peur de mécontenter l’autre.

Difficulté ou impossibilité à lever le bras : conflit profond avec sa famille, difficulté à voler de ses propres ailes.

 

 

Dialoguez avec le corps

 

Essayez de modifier, clarifier ou de lâcher-prise par rapport à la situation qui vous perturbe. Le mot lui même maladie pointe sur ce mécanisme d’expression corporelle : « le mal a dit ». Votre douleur essaie de vous dire quelque chose, de vous signaler que quelque chose perturbe l’harmonie en vous, d’attirer votre attention sur quelque chose à changer dans votre vie. 

 

N’ayez pas peur, ne haïssez pas vos maladies! Reconnaissez et acceptez les émotions, si vous les éprouvez, mettez des mots dessus, acceptez votre ressenti. Une fois les émotions négatives reconnues, acceptées et évacuées, le corps peut cesser de vous envoyer ce message de « mal a dit. »

 

 

Merci à Céline Alvarez

Posté par DECODUBONTEMPS à 18:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,